Retour vers Les archives
Dimanche 1er novembre 2015
a b
 


« Vous pouvez me dire tout ce que vous voulez, monsieur… Même si vous arriviez à me convaincre, je ne trahirai pas la religion de mes parents ! C’est notre croyance…, ce sont aussi nos valeurs… ! »

Quand on parle de Dieu, c’est régulièrement une réponse que l’on a. Même s’il est vrai que l’adhésion à des rituels ou à des fêtes soude une famille comme une communauté, ce genre de réponse n’est, en réalité, qu’un prétexte.

Ne pas tout remettre en question, ne pas se trouver face à de l’opposition, facilite la vie et laisse tranquille.
Alors, pour ne pas dépenser d’énergie sans trop savoir, l’homme accepte ce qu’il a vécu, prétextant que ce n’est pas si mal. En cas de désaccord ou de doute, l’adhésion est feinte pour éviter les problèmes, et puis… « Jusque-là, ça a marché… ! »

Pourtant…
Dieu aimerait que vous soyez chrétien !

On ne parle, ici, de religion, mais uniquement de foi en Jésus-Christ.

Naturellement, personne n’a la foi.
Certains croient. C’est (en m’excusant pour ceux que je heurterais) de la crédulité ; pour résumé, on pourrait dire : un mécanisme plus intellectuel que spirituel.
D’autres ont la foi. Là, il n’y a qu’une voie car la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ (Ro 10/17). Et cette foi ne naît que par le travail de Christ dans les cœurs. Oui, quand l’œuvre de Jésus est annoncé, le Seigneur travaille, et confirme la parole par les miracles qui l’accompagnent (cp. Mc 16/20). Et le premier miracle se passe dans le cœur, au plus profond de l’être.

Naaman est allé voir un homme de Dieu. Homme de pouvoir habitué aux pratiques religieuses, il s’attendait à certains rites. Elisée ne sortit même pas pour le voir et ne lui fit donner qu’une parole pour sa guérison.
Cet homme de haut rang la refusa et ce ne fut que ses subalternes qui finirent par le convaincre. En effet, juste 7 bains dans le Jourdain lui étaient demandés. Face à cette quasi-gratuité, et en dépit de l’affront qu’il avait l’impression de vivre, Naaman, sceptique, s’exécuta et fut guéri. Elisée, n’avait rien à voir avec cela, Dieu seul agissait, il n’était qu’un intermédiaire.

Que l’on soit de haut rang ou non, c’est votre âme que Dieu veut bénir.
Comme pour ce général, Christ donne gratuitement. Son premier cadeau c’est marquer de manière indélébile qu’il est la vérité et la vie. Ce qu’il avait vécu le marquait, il savait que par-delà les apparences, c’est par la foi que le Créateur était accessible.

Ce n’est qu’au plus profond de votre cœur que Dieu peut le faire, si seulement comme cet homme vous faisiez appel à lui.

Une fois guéri, Naaman est retourné dans son pays, au service de son roi. Désormais, il connaissait la puissance de Dieu, son amour, et même s’il servait son roi, c’était avec un cœur dévoué à Dieu.

Comme lui, certes croire en Jésus, lui faire confiance jour après jour et voir la manière sublime avec laquelle il gère toute chose, change une vie. Mais, rien ne souligne le reniement des siens et/ou de ses origines.

Jésus veut changer votre vie, et cela commence par vous.
Les vôtres…, c’est par ricochet que le Seigneur leur fera du bien et les mettra à part.
Peut-être ce ne sera pas simple, mais Christ est fidèle pour garder ceux qui lui font confiance.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com