Retour vers Les archives
 
 
 


Du comptoir où l’habitué jure chacune de ses affirmations, au salon privé où l’on promet pour étayer la véracité des propos, rencontrer quelqu’un c’est toujours être confronté à une nouvelle manière d’agir, de parler et de raisonner. Et ce, quel que soit le lieu ou le milieu.
Au-delà des habitudes orales, les mots ont leur importance. Et quand certains « jureurs » emploient des expressions toutes faites, d’autres accordent un poids différent entre une parole habituelle et ce qui est promis. Comme s’il pouvait y avoir plusieurs degrés de vérité et/ou d’engagement.
A croire que quand ces gens ne jurent pas, ils mentent ou ont une telle légèreté dans leur engagement que l’on ne peut savoir s’il faut donner du crédit à leurs propos.

Malgré toute notre volonté, une chose est sûre, notre pouvoir est très limité. Et quand Dieu nous dit de ne pas jurer non plus par notre tête, car on ne peut rendre blanc ou noir un seul cheveu (Mt 5/36), c’est bien parce qu’Il sait, en tant que Créateur, que beaucoup de paramètres échappent totalement à notre contrôle.
En Israël aux temps de Christ, même chez les religieux, on pouvait trouver plusieurs niveaux d’engagement en fonction de l’objet sur lequel s’appuyait une promesse (cf. Mt 23/18).
Ces divers degrés de parole ne sont pas simples à considérer quand on connaît mal son interlocuteur. De plus, c’est aussi un moyen de se retrouver dans une position délicate. En effet, en cas de difficulté on peut aisément se retrouver face à un : ’’Ah bon, oui mais ce n’est pas ce que j’avais voulu dire. Vous avez mal compris…’’
Ce qui est tout le dilemme du chauffeur qui se perd en cherchant sa route avec un ’’copilote’’ qui ne sait qu’une chose : ’’il ne fallait pas aller par là !’’

Jacob était de ces hommes chez qui, la parole avait une importance relative. Son nom lié à sa naissance, signifiait supplanter – tromper, et, face à ses circonstances, ce fut sa manière de vivre jusqu’à Sa rencontre avec Dieu.
Jacob a trompé son frère, l’a volé. Il a fait de même avec son père, lui a menti et a lésé encore son frère. Mais comme il a agi, on a agi avec lui : on ne lui a pas donné la femme promise ; quand il l’eut pour seconde épouse, elle vola son père et mit Jacob dans une position délicate ; Laban, beau-père de Jacob, n’eut de cesse de chercher à s’enrichir au détriment de son gendre,… Bref, Jacob a subi ce qu’il a fait subir.
Comme souvent dans ces situations, inutile de vous préciser que ça ne lui a pas plu et qu’il a crié à l’injustice. Mais ce n’était qu’une préparation. Dieu mettait en place Sa rencontre avec Lui. Et malgré une manière de vivre bien ancrée dans le péché, un jour Jacob a changé de vie.
Comme nous, il n’était qu’un homme et, malgré toute sa force de caractère, changer ’’de but en blanc’’ ne lui était pas vraiment accessible. Pourtant, c’est arrivé !
Bien que riche, ses biens ou tout autre privilège n’y ont été pour rien, mais c’est gratuitement par le sang précieux de Christ, l’agneau de Dieu pur, sans défaut et sans tâche qu’il fut racheté de sa vaine manière de vivre (cp. 1Pi 1/19, 18).

Changer de vie, changer de relation n’est pas toujours simple et même effraie, tant il ne nous est pas agréable d’être confronté à ce que nous ne maîtrisons pas. Mais en réalité, que maîtrisons-nous ?
Quand l’homme est capable de grandes choses, on a tous été arrêté par des banalités. C’est contrariant, mais c’est dans ces moments que nous pouvons réaliser qu’un seul grain de sable et… patatras… tout s’écroule. Nous avons tous expérimenter cela, c’est pourquoi, réaliser que tout ce que nous faisons n’est possible que si Dieu le veut (Ja 4/15) est un premier pas.
Et c’est justement Dieu le Fils qui aspire vous voir arriver à vos fins en vous rencontrant. Peu importe le passé, Son but est de vous voir entrer dans une vie nouvelle dirigée par la vérité et bénie par Sa Toute Puissance au nom de Son amour pour vous.
Acceptez ce tête-à-tête avec Dieu. Le Seigneur ne fait pas de préférence, alors, pourquoi, comme Jacob, ne prenez-vous pas aussi ce temps pour rencontrez Christ et vivre une vie nouvelle ?
Avec Jésus, c’est simple, le Seigneur n’a qu’une Parole, Il dit et Il fait.
Comme Jacob, qui a un jour été saisi par la vanité de ses plans, invitez-Christ dans votre vie !



 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com