Retour vers Les archives
   
   
 


Il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans. Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant. Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha Son vêtement. Car elle disait : Si je puis seulement toucher Ses vêtements, je serai guérie. Au même instant la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal. Jésus connut aussitôt en lui-même qu’une force était sortie de Lui ; et, se retournant au milieu de la foule, Il dit : Qui a touché mes vêtements ? Ses disciples lui dirent : Tu vois la foule qui te presse, et tu dis : Qui m’a touché ? Et Il regardait autour de lui, pour voir celle qui avait fait cela. La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à Ses pieds, et Lui dit toute la vérité. Mais Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal (Mc 5/25-34).

Bien que cette guérison associée à la délivrance de cette femme soient étonnantes, ce qui est aussi très intéressant ici, c’est ce qu’elle a vécu femme. En effet, elle était venue animée d’un espoir, l’espoir de toucher Celui qui avait accompli tant de rétablissements là où Il passait.
Car beaucoup de ceux qui s’approchaient de Christ, venaient motivés par la réputation qu’Il avait de guérir.

Dans sa vie, cette femme avait connue pas mal de traitements afin d’aller mieux, or aucun ne l’avait rétablie ou avait simplement amélioré les choses. Mais là, il a suffit simplement d’un attouchement, pour qu’elle sente la guérison. Cette sensation fut telle qu’elle savait, ou, dit autrement, qu’elle avait la ferme assurance de sa libération de son mal.

Oui, elle était sûre de ce qu’elle avait vécu, et sans besoin d’autre forme de confirmation, sa guérison était bien réelle, elle savait qu’elle venait de vivre quelque chose d’extraordinaire.

C’est ce qu’ont aussi vécu tous ceux qui se sont approchés de Christ. Comme pour elle, les motivations premières des uns et des autres étaient souvent intéressées, mais elles étaient toutes sous-tendues par l’espérance de voir Dieu bénir une situation.
Les choses ont parfois pris du temps, mais quand le Seigneur a agi, chacun le savait car lorsque le Seigneur manifeste Son autorité sur un problème, Sa Toute Puissance convainc.

Oui, Dieu veut vous convaincre.
Vous convaincre de Son existence. Vous convaincre de Son amour. Vous convaincre de ce qu’Il a fait et de ce qu’Il peut faire pour vous.

Comment ?

En laissant sortir une force pour vous. Une force pour vous convaincre, pour vous guérir et pour vous communiquer Sa paix. Parce qu’Il a repris Sa place auprès du Père, on ne peut plus s’approcher de Christ pour Le surprendre.
Bien que Dieu mais s’étant fait parfaitement homme, au temps de cette femme, Jésus vivait nos limites. Cependant, aujourd’hui, mort pour nos péchés et ressuscité pour la vie éternelle, Il règne en souverain continuant jour après jour Son travail auprès de ceux qui Le cherchent.

Ce que Jésus a fait pour cette femme est là pour nous servir d’exemple, la renvoyant recevant le paradis, la paix de Dieu et la guérison.
Dieu ne s’est pas trompé. C’est vrai que les choses ne sont pas arrivées dans cet ordre, mais c’est classé par importance que Dieu les cite. Et si cette femme le savait, désormais elle le vivait.

Nous ne connaissons pas votre vie, vos combats, vos maux, vos douleurs, mais nous savons que le Seigneur veut vous bénir. Comme cette femme, approchez-vous de Dieu et vivez Sa puissance.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact