Retour vers Les archives
a b
 


A une époque où tout se passait sur la place du village, les ouvriers y étaient engagés à la journée. C’est dans ces conditions que de 6h à 17h, à peu près toutes les 3 heures, un propriétaire se rendait sur la place publique pour embaucher ceux qui s’y trouvaient.
A la fin de la journée, vers 18h, chacun toucha le même salaire. Et quand les derniers trouvèrent le patron généreux, les premiers crièrent à l’injustice, invoquant leur nombre d’heures de labeur.

Si on regarde un peu autrement les choses, on s’aperçoit que si les premiers ouvriers avaient dès le début de la journée, l’assurance d’être payé et d’avoir de quoi subvenir à leurs besoins, les derniers, eux, se sont mobilisés et sont allés travailler sans avoir aucune assurance sur leurs revenus de la journée, et parfois pour une seule petite heure.

L’auriez-vous fait ?
Eux y sont allés et leur confiance n’a pas été déçue.
Enfant, ado, jeune, adulte, senior ou plus, il n’y a pas de meilleur moment pour répondre à l’appel de Dieu que celui où Christ frappe à la porte d’un cœur.

Dieu est juste (Da 9/14), avec Lui, nous touchons tous le même salaire.
Quand un enfant permet à Dieu de le conduire tout au long de sa vie, c’est un privilège.
Quand c‘est un homme mûr qui vit cette expérience, certes il vivra les conséquences de sa vie sans Dieu, mais son assurance du salut sera la même.

Dans la Bible, Timothée est l’exemple d’un jeune pleinement consacré. Dieu le dirige et l’accompagne. Certes, ce à quoi Dieu l’emploie n’est pas simple, mais il a le privilège de vivre chaque jour Ses grâces.

Dans sa jeunesse, tout remettre à Dieu, Le suivre et se soumettre à sa volonté n’est pas forcément facile. Mais, attendre pour vivre le pardon de Christ, réaliser Sa Toute-Puissance et entrer dans une vie où Il va prendre tout en main, est plus compliqué. Un peu comme ces hommes qui sont allés travailler pour une seule heure, ils n’attendaient qu’un maigre salaire, mais quand Dieu appelle, Il ne déçoit jamais. Oui, en toute chose rien n‘est impossible à Dieu (Luc 1/37) et même si vos circonstances ne sont pas favorables, Il agit pour votre bien.

En s’intéressant au Maître, à Dieu, on réalise vite Sa ténacité et Sa volonté de voir chacun recevoir et être béni.
En effet, quand les premiers ouvriers sont prêts, c’est Dieu qui voit les oisifs de la troisième, de la sixième et de la neuvième heure. En effet, ces hommes ne font rien et c’est le Seigneur qui va s’adresser à eux.
Mais le Créateur ne s’arrête pas là, et encore à la onzième heure, c'est-à-dire une heure avant la fin de journée, Il va trouver les derniers.

Quelle que soit votre situation, Christ vous veut du bien.
Si vous êtes prêt et si vous Le cherchez, Il ne désire que vous voir Lui faire confiance et bénéficier de Son salut.
Si vous tardez, Il reviendra vers vous, vous trouvera même, mais’ comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois... (Héb 9/27), aurez-vous assez de contrôle sur la date de votre mort ?
Ne pas se présenter pas sur la ’’place de Dieu’’, c’est ne pas Lui offrir la possibilité de vous faire bénéficier de Son salut et de Ses bontés.

Dieu appelle et c’est vous qui devez répondre. Oui, vous êtes libre et responsable de votre réponse.
C’est pourquoi n’hésitez pas,... Christ vous cherche !


 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com