Retour vers Les archives
a b
 


Actuellement, on peut facilement constater qu’à travers tous les médias, on nous présente la vie d’une manière assez limitée. En effet, multiplier les loisirs et prendre beaucoup de plaisir en sont les incontournables. On ne parle plus d’effort, de patience, de construction de l’avenir et, quant à la persévérance… elle n’est plus d’actualité. Par contre, pour vivre toutes ces choses, l’argent est devenu central.

Or, la vie est plus que cela. Une vie ratée, n’est pas une vie pauvre.

Une belle vie, est loin d’être une vie façonnée par la richesse. Car ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition (1Tim 6/9).

Nous le voyons bien, nous n’avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n’en pouvons rien emporter (1Tim 6/7). Dans ces conditions, accumuler les choses, si cela fait passer le temps, n’a que peu de sens. D’ailleurs, je suis toujours interpelé lorsque je vois avec quelle spontanéité et quelle joie ceux qui ont le moins, partagent et reçoivent facilement l’étranger.

Dieu n’est ni contre la richesse, ni contre la pauvreté. Pour notre Créateur, être riche n’est pas un problème, tant que l’argent n’est pas un but. C’est ce qu’a vécu ce jeune homme qui suivait scrupuleusement les préceptes de Dieu en cherchant à faire ce qui était bien. Mais, parce qu’il le connaissait, après lui avoir permis de réaliser pleinement son dévouement, Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens. (Mt 19/21-22).

Oui, faire du bien, être gentil est facile quand cela ne coûte rien. Mais lorsque ce sont ses propres biens qui sont en cause, quand l’homme a l’impression qu’il perd quelque chose de ce qui lui paraît légitime, là, des résistances apparaissent et des choix se font.
Ce jeune a choisi de se confier en ses biens, plutôt que de faire confiance en ce Dieu qui possède tout.
En lisant la Bible, du fond de notre fauteuil, nous voyons bien que cet homme n’a pas fait le bon choix. On est triste pour lui, mais combien font ce même choix.

S’appuyer sur ce Jésus mort et ressuscité ou s’appuyer sur ses biens.
Ce choix n’est pas possible si vous n’avez jamais ‘‘rencontré’’ le Christ ressuscité. En effet, on ne peut pas faire confiance en quelqu’un que l’on ne connaît pas. En repartant triste, cet homme nous montre qu’il savait qu’il se trompait, pourtant… ça a été son choix, sa liberté.

Il a eu la démarche d’aller voir Jésus pour savoir. Ayez cette curiosité et vous verrez que devant Jésus, les choses sont différentes.

La vie avec lui est différente. Avec ou sans argent, dans l’épreuve ou dans la facilité, quelles que soient les circonstances, Christ dépose au plus profond de votre être cette assurance que rien de ce que vous vivez ne lui échappe, qu’il veille et qu’il conduit chacun des siens vers ce qu’il y a de meilleur.

‘‘Tout n’est pas toujours rose’’, mais ce que Jésus fait embellie la vie par-delà ce que vous imaginez de plus grand.
Ouvrez la Bible, lisez les Evangiles et voyez… des vies ont été changées, des cœurs délivrées, des malades guéris,… et pour vous… Dieu a ce qu’il y a de meilleur.
Demandez cela à Christ, votre Créateur !

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com