Retour vers Les archives
 
 
 


Tout se présente bien pour ce jeune homme. Une belle situation, une vie sociale épanouie,... rien ni personne ne semblent pouvoir lui résister, pourtant...
Quand il est seul chez lui, personne ne le voit pleurer... Malgré toutes ses activités il est seul et tous ignorent son malaise.
Alors il veut changer, de métier, de famille, d’amis, de loisirs, de tout... pourvu que sa vie se remplisse. Comme ça prend du temps, les choses se stabilisent un moment puis, le cycle reprend. Son sourire, son dynamisme, ne laissent rien transparaître et même s’il ’’donne le change’’, maintenant certains disent : ’’Il se cherche !’’

On ne sait jamais ce qui se passe dans une tête. Et même, avec l’expérience, quand on a compris que les apparences sont souvent trompeuses, on ne sait jamais vraiment comment les choses sont intimement vécues.

Que s’est-il passé, dans la tête de Pierre lorsqu’il a renié Jésus-Christ ?

On ne sait pas, mais la Bible est factuelle ; elle nous dit que Pierre, étant sorti, pleura amèrement (Mt 26/75).

On pleure quand on atteint un certain seuil émotionnel.
Dans la joie et la plénitude on peut verser des larmes, alors qu’ici, ce sont la peine et la douleur qui ont conduit aux pleurs. Quand Pierre connaissait la douleur de celui qui trahit son Maître et ami ; notre homme, seul, pleurait sur sa douleur dans une vie qui ne mène qu’à la mort.

Oui, que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même ? (Luc 9/25)

Pierre et notre homme étaient dans le même combat et les mêmes pleurs. En effet en reniant le Sauveur, Pierre allait vers la mort et notre homme, sans chercher Dieu, était sur la même route.

Parce qu’il connaissait le Christ, pour Pierre les choses sont allées vite. En effet, c’est devant Dieu qu’il pleurait et se repentait, alors, le troisième jour, le Seigneur miséricordieux et vainqueur de la mort lui est apparu personnellement (1Cor 15/5).
Si notre homme, au lieu de pleurer sur sa situation et sur le vide de son cœur, choisissait de connaître Dieu, le Seigneur, j’en suis sûr, ne tarderait pas à se révéler et à anéantir sa douleur.

Par la croix, Christ a pardonné la trahison de Pierre, mais par elle aussi, Il est prêt à pardonner tous ceux qui se trompent de vie par méconnaissance de Dieu.
En effet, en Christ la vie prend un sens.

D’ailleurs, qui d’autre pourrait donner un sens à la vie si ce n’est Celui qui l’a créée ?

Vous êtes peut-être comme cet homme, vivant plutôt bien malgré un profond malaise permanent.
Si c’est ce que vous vivez, comme Pierre, vous avez besoin que Dieu agisse personnellement pour vous.

Invoquez Jésus, demandez Lui ce pardon parfait qu’Il a acquis à la croix pour Pierre, pour vous et pour nous.

Et voyez,... voyez comment ces pleurs se transforment en larmes de joie et de plénitude.

Si vous regardez à Dieu, ce que vous n’osez espérer se vit. Oui, en considérant légitimement les choses : vous êtes la créature alors qu’Il est le Créateur ; vous êtes en vie alors qu’Il est la Vie et qu’Il veut devenir votre Dieu, quel risque prenez-vous ?

Acceptez Son amour et Sa grâce !


 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com