Retour vers Les archives
 
 
 


Sur une autoroute, sans doubler, un véhicule roule assez lentement sur la voie de gauche. Pour passer, une voiture klaxonne un peu : « pouët… pouët… ! ». Après l’avoir dépassé et quelques kilomètres plus loin, la surprise est grande quand ce premier véhicule survient à grande vitesse, insulte le second, se positionne en sorte qu’un ralentissement significatif devient obligé et repart à vive allure.

La plupart des automobilistes ont été confrontés à ce genre de provocation. Là, que faire : poursuivre l’insolent pour lui donner une leçon ou laisser faire ?
En fait, la manière de raconter cette petite histoire influe sur notre jugement. En effet, quand un chauffeur juge que l’autre a fait une erreur de conduite, l’autre se sent surpris dans une situation où soit il ne se sentait pas en tort, soit il y avait une explication justifiant les choses.

Quelles que soient les évènements vécus, chacun raisonne en fonction de sa connaissance, de sa compréhension et de son ressenti spécifique des divers paramètres d’une situation en tenant rarement compte de l’autre et de sa propre réalité.
Ensuite, quand une certaine fierté s’en mêle,… les choses peuvent prendre une tournure dramatique. Oui, les risques pris et la haine nourrie n’ont rien qui valorisent ou qui grandissent ses acteurs, sans compter les remords en cas de drame.

Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes…, mais laissez agir le Christ (cp. Ro 12/17-19).
Ce que Dieu demande dans ce genre de situation n’est pas simple, car Il demande de Lui faire confiance. Or, pour faire confiance à quelqu’un, il faut le connaître !

Cette attitude est celle qu’ont eue les chrétiens peu après le sacrifice à la croix de Jésus-Christ. D’une manière ou d’une autre ils auraient bien aimés se débarrasser de leurs persécuteurs, en commençant pas Saul de Tarse, mais ils ont obéi et ont prié.
Et comme toujours, quand on prie, Dieu agit… Saul s’est retrouvé à terre devant Dieu, pour se convertir et servir le Seigneur de toutes ses forces en devenant Paul, un serviteur de Christ exemplaire. Jésus les a débarrassés de Saul, mais pas comme on pouvait l’entendre. Oui, Dieu a choisi de le sauver au bénéfice de ses anciennes victimes.
Ce qu’on peut aussi retenir de l’histoire de l’apôtre Paul, c’est que malgré des circonstances atténuantes, Saul de Tarse a du fléchir le genou devant Dieu avant d’obtenir la grâce en Jésus-Christ.
Ça peut paraître dur, mais religieux ou non, on est tous pécheur. C’est pourquoi on a tous besoin, comme lui de venir devant Dieu en reconnaissant notre péché (Ro 3/23).

Et si Paul a dû se repentir en essayant de faire justice au nom de Dieu, qu’en est-il de nos chauffeurs… ? Chacun dans ses circonstances n’a-t-il pas jugé l’autre à tort ?
Peut-être même à quelques kilomètres de là chacun a fait la ’’bêtise’’ de l’autre, n’est-ce pas là aussi le péché et l’iniquité que Dieu abhorre et qu’Il désire que nous réalisions ?

A côté de cela, nous savons tous qu’en voiture, quand on s’aperçoit qu’on conduit mal, un geste de la main suffit pour s’excuser. En réponse, un même signe est renvoyé pour signifier que l’erreur est pardonnée. Cette manière d’agir n’est en fait qu’un mélange de savoir vivre, d’attention et de respect.
Or, Dieu nous connaît, Il respecte chacun et ne se comporte pas différemment avec nous, Il sait qu’on a besoin de savoir. Ainsi quand Il nous pardonne, Il nous le montre.
Comment ?
Nous ne savons pas quel signe le Seigneur vous fera, une parole, un geste ou autre, mais vous le comprendrez. Sachez cependant que si vous êtes comme Paul, Dieu pourra même vous mettre à terre si vous l’y contraignez.
En s’offrant à la croix pour nos péchés, Dieu nous a montré tout son amour pour nous. A cause de cela, Il pourra aller même jusqu’à vous éprouver pour vous voir Le chercher, vous approcher de Lui en vue de vous bénir.
Peu importe la manière que vous avez choisi pour traverser la vie : cavalier comme Paul, chauffeur comme notre exemple ou même pilote d’objet volant, Dieu veut vous faire réaliser que vous êtes unique, qu’Il vous aime et que vous avez besoin de Sa grâce.
Dans vos circonstances, Dieu est toujours capable de faire ce qu’il faut si vous Le laissez agir. N’hésitez pas, confiez-vous en Christ !



 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com