Retour vers Les archives
a b
 


... c'est aimer son prochain. Ça peut paraître contradictoire, mais oui, Jésus l'a affirmé. Et lorsqu'un spécialiste des Écritures lui demanda : Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C`est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même (Mt 22/36-39).

Certaines habitudes, qu'on pourrait dire traditionnelles tendent à opposer ce qui est d'ici-bas à ce qui est de Dieu. Or, si aimer Dieu est identique à aimer les autres et à s'aimer soi-même est bon parce que cet amour ne tombe pas dans l'égoïsme ou l'égocentrisme. Et c'est cela que notre
Créateur n'aime pas.

Malheureusement, avec un peu d'expérience, en observant ce qui nous entoure, on s'aperçoit que chez beaucoup les motivations ne sont pas desinteressés. Ainsi, ils se désengagent presque aussi vite à la moindre difficulté.

Il me revient à la mémoire, les désillusions de cette dame qui avait pris à coeur d'aider une de ses aïeule âgée. Elle avait fini par aussi s'occuper des mamies du voisinage, et elle était souvent agacée par les comportements sans gêne ou déplacés des unes et des autres. Par exemple, pouvant proposer un dépannage pour une course, elle se retrouvait à organiser des rendez-vous et à véhiculer ces anciens. Ce n'était pas simple, elle parlait régulièrement de son agacement et d'arrêter, mais je me souviens aussi de sa satisfaction lorsqu'elle apprenait que les choses allaient bien chez l'une ou chez l'autre.

Jésus-Christ a connu ces choses. Il a renoncé à son statut de Dieu, pour se faire homme et servir. Lui, ici-bas, n'a jamais eu la satisfaction de voir ceux qu'il a aidé le plus aller bien. En effet, en s'offrant pour mourirà la croix, Jésus a vu les disciples le quitter, pour ne pas dire le renier, mais, il est allé jusqu'au bout de sa mission.
Humainement parlant, ce n'était pas possible, tant l'homme a besoin d'être encouragé, mais Dieu l'a fortifié, encouragé, et Christ connaissait les répercussions éternelles de son oeuvre.
Votre Créateur veut aussi vous faire entrer dans cette dimension de vie. Oui, sans tenir compte de la reconnaissance des uns et des autres, il désire vous encourager et vous bénir.

Avec Christ, les choses ne sont pas forcément plus facile, mais il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent (Hé 11/6), c'est à dire qu'en personne, Jésus prend soin de ceux qui agissent selon sa volonté et les encourage.

Ainsi, vous aimer et aimer les autres est semblable à aimer Dieu. Le Seigneur ne peut être dissocier du reste. Jésus doit toujours rester au centre des choses. Oui, les épreuves peuvent être dures et l'abus difficile à supporter, cela peut être compliqué à vivre, mais si vous placez votre foi dans le Seigneur, il est prêt à agir chez vous et à vous encourager.

Ne méprisez cet amour de Dieu, pensez à vous et. . . Croyez !

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com