Retour vers Les archives
 

 
   
 


En observant les constructions, m’est revenu en mémoire ce verset de la Bible : Si tu bâtis une maison neuve, tu feras une balustrade autour de ton toit, afin de ne pas mettre de sang sur ta maison, dans le cas où il en tomberait quelqu’un (De 22/8). Parce qu’aucune maison que j’ai vue n’avait de balustrade, je suis resté interpelé sur l’attention qu’aujourd’hui on pouvait porter à soi et à l’autre.

C’est vrai qu’un bâtiment n’est pas important pour Dieu. Mais une maison est l’image du lieu où une famille est sécurisée, où elle prospère et enfin, où Dieu, au sein de cette première entité de la communion fraternelle, Se manifeste.
Cette maison, cette famille, c’est la vôtre, elle doit être un lieu de paix et de repos. En aucun cas, il ne doit être un endroit source de problèmes. Et si un malheur devait arriver, il faut, devant Dieu, avoir fait tout ce qui est nécessaire pour l’éviter.

Toutes ces choses sont en quelque sorte ’’imprimées’’ dans notre conscience, mais l’on n’y prend point garde. Oui, c’est parfois ainsi que Dieu nous parle, à nous de ne pas faire taire cette conscience dont le Créateur nous a doté (cp Job 33/14). Et, ne pas étouffer notre conscience commence par régler le problème de notre éternité.

« L’éternité n’est pas un problème ! » diront quelques uns, d’autres la nieront, mais avouent-ils, que dans leur secret ils évitent de penser à cette mort et à son après ?
Ça angoisse, alors on se distraie, puis ça passe,… jusqu’à la prochaine fois…

Régler le problème de l’éternité, c’est être sûr de ce qui va se passer.
Si je vais voir une rencontre sportive exceptionnelle et que je me présente avec un billet que j’ai réservé et/ou acheté à l’avance, je sais que je vais assister à l’évènement. Par contre si je me présente à l’entrée, juste avec un peu d’argent pour payer ma place, je sais que mes chances ’’d’y être’’ sont nulles.

Avec Dieu, c’est pareil !
Si l’entrée au stade est le moment de notre mort, il est important de chercher l’endroit où se prennent les places.

Demandez… Cherchez… Car… celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe (Mt 7/7…8). Il faut faire des efforts pour avoir une place pour le paradis, chacun la sienne et il n’y a pas de billet de groupe. On n’a pas l’habitude, avec Dieu rien ne se fait à distance, tout doit se vivre et les choses se font ’’en direct’’.
Mais, en Christ, contrairement à ce que nous propose ce monde, pour ’’y être’’, il faut simplement se présenter … même celui qui n’a pas d’argent… sans argent, sans rien payer ! (Es 55/1).

D’ailleurs personne ne pourrait acquérir ce que Jésus a accompli. En effet, quel juste juge accorderait le pardon et la liberté à un coupable, voire un meurtrier ?

Aucun.

Pourtant, pour les pécheurs contre Dieu que nous sommes, par Sa mort et Sa résurrection, Christ a acquis le pardon des péchés et l’assurance de la vie éternelle. En effet, l’Eternel regarde au cœur (1Sa 16/7), et Il voit la repentance et le changement de vie.

Il n’est pas besoin de chercher un quelconque guichet pour réaliser et vivre le pardon de Dieu.
Fermez votre porte, pliez le genou et, là, dans l’humilité, demandez à Christ Sa grâce.

Le Seigneur veut vous donner l’assurance de la vie éternelle. Oui, Il veut faire de votre maison, un lieu de bénédiction et de sécurité. Et même si une balustrade a un coût, Jésus a pourvu.

Alors, priez Christ, ce Dieu qui veut pour vous une maison qui soit un sûr abri.

Repentez-vous et recevez l’assurance ’’d’y être’’. Et si vous le voulez, dès aujourd’hui, Jésus vous y prépare une place.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact