Retour vers Les archives
Dimanche 13 janvier 2013
 
 
 


Une tradition indique qu’on a tout le mois de Janvier pour souhaiter une bonne année et présenter ses vœux. On peut toujours juger cette coutume, mais, à mon sens, elle gagnerait à être étendue aux 12 mois de l’année.
En effet, quand on réalise qu’un vœu est une promesse, nous vivrions tous mieux si chacun s’engageait à faire du bien à son prochain. Ainsi, quand beaucoup, pour vivre en paix, mettent en avant qu’ils ne font pas aux autres ce qu’ils n’aimeraient pas qu’on leur fasse, notre Créateur explique, que pour faire ce qui est bien : tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux (Mt 7/12).

Ce n’est pas du tout la même chose. C’est pourquoi, quand l’un s’évertue à ne pas embêter, l’autre cherche à bénir. Quand ne pas embêter permet d’ignorer ; faire du bien oblige à s’intéresser à son voisin.

Le roi David avait fait un vœu à Jonathan (1Sa 20/15), à ce titre, après la mort prématurée de son ami, le souverain a cherché si des enfants de Jonathan étaient toujours en vie afin d’en prendre soin. Il trouva Mephiboscheth qu’il fit manger à sa table, comme l’un des fils du roi (2Sa 9/16).
Cette promesse, ce vœu a fini par coûter à David. En effet, au cours d’une révolte où le roi a dû fuir rapidement, non seulement Mephiboscheth ne vint pas mais on rapporta qu’il était en train de trahir. Après sa victoire, David lui demanda des comptes, là, l’attitude du fils de Jonathan permit le doute. De fait, aspirant être juste, David le rétablit.

Tôt ou tard, faire un vœu, ça coûte. David l’a vécu et à notre niveau, nous avons sûrement aussi eu ce genre d’expérience, à moins que, comme pour beaucoup, nos promesses ne soient que des paroles en l’air.
’’Ce sont des souhaits et non un engagement… !’’ diront certains.
Peut-être, mais si je désire qu’il arrive quelque chose de bien à quelqu’un, comment puis-je ne pas me sentir concerné par son devenir et/ou par ce qui lui arrive ?

C’est vrai que vivre ainsi est surhumain. Dieu, qui nous regarde et qui nous aime le sait, Il sait aussi que chaque promesse que nous n’accomplissons pas est un péché.
Ajouté aux mauvaises pensées ou au mal que nous pouvons faire parfois, ce type de péché nous éloigne encore plus de la pureté, de la sainteté et de la perfection de Dieu. Mais Notre Créateur s’est fait homme, pour non seulement nous servir d’exemple, mais aussi pour offrir sa vie parfaite en rançon de la nôtre si entachée.

Ainsi racheté en Christ et vivant conformément à l’Ecriture, pour les enfants du Seigneur, c’est Dieu qui exauce les vœux, et qui donne l’héritage de ceux qui craignent Son nom (cp. Ps 61/6).

Oui, afin que chacun puisse se réjouir du Salut de Christ, en se confiant en Lui, c’est l’Eternel qui exaucera tous vos vœux (cp. Ps 20/6)

En ce début d’année, c’est bien de souhaiter de bonnes choses à ceux que nous croisons.
Néanmoins, il est important de réaliser l’engagement que nous prenons et le bien que nous nous engageons à faire.
Mais, parce que nos possibilités sont limitées, parce que notre parole doit être respectée, parce que ce monde n’est pas bon et que Dieu nous voit, il est important de comprendre qu’on a besoin de l’aide de Jésus.
Dans tous les domaines, tôt ou tard, nous avons eu besoin d’aide. Pour notre Parole, pour notre péché, c’est encore le cas mais là, Christ seul a ce pouvoir.
Remettez-Lui votre vie, invoquez-Le pour vous, pour les vôtres et pour ceux qui vous entourent. Puis vivez en cette année 2013 Sa joie et Sa paix. Car ce sont nos vœux pour vous…


 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com