Retour vers Les archives
a b
 


Parce qu’ils voient trop de différences et d’inégalités beaucoup refusent l’idée d’un Dieu Créateur. Si on y ajoute, la multitude des religions et la tradition évolutionniste française, dans notre pays, toutes les conditions sont réunies pour conforter les hommes dans ce type de conviction.

Au risque de vous surprendre, Dieu est d’accord avec cette manière de fonctionner et de raisonner. En effet, Il révèle que... tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché (Ro 14/23).

Nos convictions, proviennent de nos expériences, de notre fonctionnement et de notre connaissance des choses et participent ainsi à la construction de notre identité. De manière un peu simpliste, on pourrait illustrer cela en décrivant un passant voyant un réverbère au milieu du trottoir. Il l’intègre dans son déplacement et l’évite parce qu’il sait, par expérience, que sans ce détour, le contact risque d’être rude et impitoyable.

On peut avoir une tendance plus ou moins crédule, mais n’est-il pas plus rassurant de savoir. Oui, ’’penser que...’’ suggère un doute et engendre ingérence et angoisse, alors que ’’savoir’’ rassure.
Fort de cela, le Seigneur a désiré que tous les hommes reçoivent dans leur coeur la pensée de l’éternité (Ecc 3/11). A propos de ce dépôt, une érudite confiait : « On pense parfois à la mort et à l’éternité, ça fait peur, mais... (en haussant les épaules) on attend que ça passe ! ».
L’observation du monde et de son fonctionnement, montre que beaucoup attendent que ’’ça passe’’ voire ’’font passer’’. Occupations, loisirs, sorties, excès, nombre d’activités sont trouvées pour éviter soigneusement de se retrouver face à soi.

C’est vrai que plus on est occupé, moins on pense. Et quand, objectivement, avec le sage nous pouvons dire que ces choses ne servent pas grand-chose et sont vaines, Christ interpelle sans ménagement l’homme qui se conforte dans cette vie : Jusqu’à quand... aimerez-vous la stupidité ? Jusqu’à quand les moqueurs se plairont-ils à la moquerie, et les insensés haïront-ils la science ? Tournez-vous pour écouter mes réprimandes ! Voici, je répandrai sur vous mon Esprit, je vous ferai connaître mes paroles (Pr 1/22-23).

Jésus indique des choses à la portée de tous quand Il annonce qu’il suffit de se tourner pour écouter, mais ce n’est pas toujours simple. En effet, ça veut dire, comme dans tout demi-tour, qu’il faut d’abord s’arrêter et prendre ces moments qui sont si souvent fuis.

S’arrêter pour prendre le temps, considérer les choses, s’examiner et, écouter.

Ecouter ce que Dieu veut dire. Accepter de ne pas être à la hauteur de ce qu’Il désire, reconnaître notre péché et être pardonné en Christ.

David savait écouter le Seigneur. Il ne comprenait pas son péché, ou ne voulait pas le comprendre, mais Dieu utilisa Nathan pour l’arrêter et lui parler. Là, David se confia tant il se sentait mal, oui, il avoua ses transgressions à l’Eternel et Il a effacé sa peine (cp. Ps 32/3...5).

Notre Dieu, ne se lasse pas de pardonner si le pécheur abandonne sa voie, et ses pensées (Es 55/7). Mais pour être pardonné, il faut être deux : celui qui demande et Celui qui l’accepte. Ensuite, Christ fera avec vous, une œuvre qui vous conduira dans la paix et la joie en toutes circonstances.

C’est pour vous que Jésus est mort sur une croix il y a quelques 2000 ans, qu’Il est ressuscité et qu’Il règne.
Ce n’est pas simple à croire... !
Demandez au Seigneur de vivre Sa présence et Son amour.

Pour vous aussi, Il agira et vous saurez... !



 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com