Retour vers Les archives
a b
 


Il y a beaucoup d’anticipation chez ces gens qui préparent des choses ’’au cas où’’. Et quand on leur demande pourquoi ils prévoient autant, ils répondent : ’’On ne sait jamais !’’
C’est vrai que les évènements sont parfois tellement imprévisibles qu’il n’est pas superflu de s’y prendre un peu avant pour s’y préparer le mieux possible.
Mais, malgré tout ce qui peut être fait, régulièrement, ce qui arrive surprend. Parfois même, ce qui survient est ce qu’on avait toujours rejeté ou résolument refusé de vivre. Job, dans ces circonstances, a pu dire à ses amis : Mes soupirs sont ma nourriture, et mes cris se répandent comme l’eau. Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive ; ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. Je n’ai ni tranquillité, ni paix, ni repos, et le trouble s’est emparé de moi (Job 3/24-26).

La douleur de cette homme, était totale : la maladie, la perte soudaine de ses dix enfants et encore la disparition de tous ses biens.
Que ce soit dans le corps, l’âme et l’esprit, quand on est atteint dans les diverses dimensions de notre être, c’est difficile…, très difficile. Et, avec beaucoup d’ironie, on peut dire que Job a eu le ’’privilège’’ de vivre tout cela en même temps.

Job est un exemple, car même si le quotidien était dur à gérer, il avait une assurance, celle de pouvoir rencontrer Dieu. Bien sûr, il sait que l’impie n’ose paraître devant Dieu (Job 13/16b), mais il portait en son cœur l’approbation du Créateur.

Pour les siens, comme pour lui, Job prévoyait ’’au cas où… !’’.
Le ’’au cas où… !’’ de Job pouvait se résumer à sa fidélité à Dieu. Et tout ce qu’il faisait avait pour but de plaire au Tout-Puissant.
Nous ne savons combien de temps dura son épreuve, mais nous savons que le Seigneur le guérit pour le bénir et le combler. Il est évident que la perte de ses enfants a laissé des traces profondes, mais le Seigneur l’a consolé de manière surnaturelle.

Peut-être que vous n’avez pas la foi de Job, que vous ne vivez pas de telles épreuves, ou même que tout va bien, mais savez-vous de quoi demain sera fait, et, ’’au cas où’’ avez-vous pensé à faire appel à Dieu ou à Le rencontrer ? Job y avait pensé, il s’y était préparé et il L’a vu à l’œuvre.

Comme lui, vous pouvez aussi assister au travail de votre Créateur dans votre vie.

Il y a quelques 2000 ans des hommes ont eu le privilège de voir et de côtoyer Jésus-Christ. Ils étaient peu nombreux à avoir eu ce privilège, mais aujourd’hui, par Sa mort et Sa résurrection Jésus, par Son Esprit, peut témoigner en tout lieu, de Son œuvre dans les cœurs (cp Jn 16/7).
Bien avant la venue de Jésus, Job avait cette espérance et il a été comblé. La Bible témoigne de la grâce que Dieu veut accorder à tous les hommes et à vous si vous le voulez.

Dans un monde où les hommes prennent toutes sortent d’assurances ’’au cas où… !’’ Pourquoi n’envisageriez-vous pas de vous assurer pour l’éternité.

Bien que gratuite, cette assurance est solide et inébranlable. Sa souscription est subordonnée à votre volonté de savoir que Dieu existe, qu’Il vous aime au point de mourir pour :

  • racheter votre péché,
  • vous bénir

et

  • vous ouvrir les portes du paradis.

Oui, parce qu’Il sait que nous en avons besoin, Christ a fait tout ça ’’au cas où’’ l’homme y aspire.
Dieu a accompli Sa part, à vous de faire un pas vers ce Créateur si merveilleux.
Quand on voit combien la vie peut être fragile, il est bon de ne pas négligez un si grand salut ! (cp. Héb 2/3)

 

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com