Retour vers Les archives
 

 
   
 


Dans une affaire de succession, malheureusement comme souvent sujette à bien des tiraillements et disputes, j’ai entendu un homme parler des biens de sa famille. Sa vision des choses était sage et juste. En effet, contrairement à certains de ses parents, il se contentait de souligner son statut de maillon entre les générations et son devoir de transmettre ce qu’il avait reçu. C’est dissonant quand souvent les parties ont un seul but : le profit ; quitte à ce que ce soit au détriment des uns ou des autres.
Dès qu’on a un peu vécu, entendre ça n’étonne personne. Pourtant chacun sait que comme il est sorti du ventre de sa mère, il s’en retourne nu ainsi qu’il était venu, et… il n’emporte rien qu’il puisse prendre dans sa main… Quel avantage y a-t-il à cela… ? De plus,… dans toutes ces situations il y a beaucoup de chagrin, de maux et d’irritation (cp. Ecc 5/14…16).

L’actualité, comme notre vécu témoignent qu’argent, biens divers, comme tout ce qui est à priori nôtre demeure volatile. Accidents, vols, impondérables, changements de conjoncture,… nombreux sont les évènements qui peuvent largement modifier notre situation matérielle.
C’est face à cette vanité que Jésus-Christ conseillait : ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et ou les voleurs percent et dérobent, mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni de dérobent (Mt 6/19-20).

C’est ce qu’avait compris Naboth, un homme de Dieu, qui résista à la demande alléchante et très pressante du roi Achab en répondant simplement : que l’Eternel me garde de te donner l’héritage de mes pères ! (1R 21/3).
Il n’était qu’un maillon, ce qu’il avait reçu, il le travaillait, il s’en servait et cherchait à le transmettre dans les meilleures conditions possibles.
Ce qu’il avait était un terrain, apparemment il y avait mieux, mais Naboth état voisin du roi. Au-delà, du gain, il savait cette situation la meilleure.

Jezabel et Achab n’étaient pas des souverains exemplaires et Naboth paya de sa vie la convoitise du roi.
Quand Achab voulait utiliser ce terrain à des fins personnelles, Naboth n’aspirait qu’à le bonifier en en jouissant, en le travaillant pour le transmettre.

Cette histoire de terre est un peu celle de chaque vie. Votre vie est importante, parce qu’elle vient de Dieu. Oui, le Seigneur a vu cette vie insufflée en Adam gâchée par trop de générations. Parce que l’homme libre de ces choix, ne s’est pas soucié de connaître Dieu, Dieu l’a livré à ses sens réprouvés, pour commettre des choses indignes, remplies d’injustice, de méchanceté, de cupidité, de malice,… (cp. Ro 1/28-30).

L’expérience montre que l’homme, par lui-même, ne parvient pas à se changer durablement. Or, le Dieu Tout-Puissant peut le faire et c’est dans cette vie qu’Il désire emmener chacun.

Pardonner ce que vous avez pu faire de mal, le régler, vous donner Sa paix en toute circonstance et vous laisser libre à chaque instant de suivre ou non la vie qu’Il désire vous donner, voilà ce que à quoi le Seigneur aspire pour vous.

Cet héritage est en Christ.
Personne ne le mérite, mais par la croix Jésus a ouvert l’accès à tous ceux qui veulent devenir enfant de Dieu.

Croire et avoir confiance en ce que Christ a accompli et en ce que Dieu veut faire chez vous est le commencement.
Puis, cette vie qu’Il vous a donné, le Seigneur veut la travailler, la faire croitre et fructifier dans la joie, la paix et le bonheur.
Quant à ce qui est matériel, même devant l’adversité nous n’avons vu le juste abandonné (cp. Ps 37/25)… Oui, Dieu vous aime.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact