Retour vers Les archives
a b
 


Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en son nom, voyant les miracles qu’il faisait. Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connaissait tous, et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui rende témoignage d’aucun homme ; car il savait lui-même ce qui était dans l’homme
(Jn 2/23-25).
En lisant ces quelques phrases de la Bible, je me disais que Dieu devait être très attristé. En effet, si on paraphrase, on s’aperçoit que l’homme, d’une manière générale, croit, quand avec ses yeux, il est témoin de miracles, mais sans aucune constance. Bref, l’homme est un peu ‘girouette’.

C’est triste d’entendre qu’on n’est pas fiable, surtout de la part de Celui qui nous connait parfaitement. A ce jeu, certains vont avancer que seul le peuple d’Israël est ainsi.
A part un racisme et/ou un orgueil primaire, il n’y a aucun fondement à ce type de pensée. Oui, la Bible est claire quand elle annonce que ces choses sont arrivées à Israël pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu… et elles ont été écrites pour notre instruction (cp. 1Cor 10/6…11).
En résumé, on pourrait dire que Dieu ne croit pas en nous et ne nous fait pas confiance, tant les pensées du cœur de l’homme, de tous les hommes, sont mauvaises dès sa jeunesse (Ge 8/21).

Quand on est objectif, je sais que chacun est, quelque part, conscient de son imperfection de son péché. Mais, si le savoir est bien, se le dire et ne rien pouvoir faire ne sert à rien, sauf, dans le meilleur des cas ne conduire qu’à une forme de déprime voire de dépression. Alors, l’homme fait un peu comme l’autruche : ‘il ne regarde pas, il ignore et…, il vit… !’
Or il est important de voir ou de savoir qu’il peut y avoir une solution, une sortie du tunnel. C’est ce qu’a vécu Nicodème, un chef religieux.

Car autant Dieu voyait et savait lui-même ce qui était dans l’homme, autant Jésus dès ce premier contact rompt tout cela par une rupture avec le mot ‘MAIS’’.
Comme pour nous dire, c’est vrai, l’homme n’est pas bon ‘MAIS’, il peut comme Nicodème avoir les bonnes interrogations, obtenir en retour les bonnes réponses et entrer dans ce qui n’est pas humainement possible.
Dieu ne perd jamais de temps et la réponse de Jésus fut immédiate : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu (Jn 3/3).

‘Naître de nouveau’ a semblé compliqué à Nicodème. Mais cela se comprend mieux si on considère que par Jésus, par l’action de Son Esprit, Dieu peut agir avec force et puissance pour transformer en profondeur une vie quand le cœur est bien disposé.
Comme personne n’a forcé Nicodème, vous êtes libre de disposer votre cœur pour entrer dans la vie que Dieu vous réserve. Cette démarche relève de votre volonté.

Devenir meilleur, devenir un instrument de bénédictions, voir la gloire de Dieu dans Sa vie et les répercussions sur ceux qui vous entourent et recevoir l’assurance de la vie éternelle, ne sont qu’une partie de ce que Dieu désire faire chez vous.

Bien sûr, on reste des hommes, mais la puissance de Dieu fait que par Sa grâce et par Sa force, on est transformé. Les vies des apôtres et autres hommes de Dieu que nous relate la Bible manifestent avec force, la confiance et la responsabilité que le Seigneur est capable de confier à ceux qui marchent dans Ses voies.

Oui, de la défiance, le Seigneur passe à la confiance, si vous vous reposez sur Lui, si Jésus devient pour vous un modèle.
Voulez-vous, que Dieu vous déclare digne de confiance ?
Il le peut…, à vous de vous approcher de Lui, Il vous donnera les bonnes réponses.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com