Retour vers Les archives
a b
 


S’entendre dire qu’on est naïf, a toujours une connotation négative, un peu comme si on nous qualifiait d’ingénu, voire de simple. Quand on se veut un minimum réfléchit, ce n’est pas très facile à accepter. Pourtant, la naïveté d’un enfant plait.

Oui, l’émerveillement d’un enfant devant tout ce qui nous est habituel, touche nos cœurs d’adultes : ils font confiance, ils ne jugent pas sur l’apparence même s’ils peuvent être surpris, ils croient, ils se réjouissent dès que quelque chose de sympathique leur arrive et ils pleurent dès que quelqu’un est triste.

Quand on trouve toutes ces réactions si vraies et si belles, pourquoi les adultes sont aussi critiques quand leurs semblables réagissent ainsi ? Pourquoi, avec un peu de temps en plus, ont-ils autant changé ?

Parce que les choses ne pourraient pas fonctionner avec un tel affectif diront certains.
Peut-être, mais ainsi le monde ne serait-il pas moins faux et aurait-on autant besoin d’apparences pour se protéger ?...

Avec de telles dispositions, le monde serait bien différent. C’est pour ça que Jésus-Christ, face aux attitudes d’adultes de ses disciples, fut indigné, et leur dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent (Marc 10/14).

Un enfant croit quand on lui parle, il suit quand on le guide, il se réjouit quand de bonnes choses lui arrivent, il pleure quand il a mal ou que la tristesse l’environne. Oui, un enfant réagit face à des gens et face à des actes. Et bien, sachez que le Seigneur aimerait vous voir vivre ce que vivent les enfants.

La Bible nous parle de beaucoup d’hommes et de femmes, tous ceux qui ont suivi Dieu ont vécu comme des enfants leur relation avec le Créateur. C'est-à-dire, s’ils se sont tous retrouvés dans la présence du Seigneur, l’ont entendu quand d’autres ont vu Christ.

Dieu ne privilégie personne et si comme eux vous cherchez le Seigneur, Il est prêt à se révéler chez vous.

Mais Dieu est saint et c’est fort de cette vérité que le prophète Esaïe vit Jésus, il dit alors : Hélas, me voilà condamné au silence car mes lèvres sont indignes de Dieu, et j’appartiens à un peuple aux lèvres tout aussi indignes de lui. Or j’ai vu, de mes yeux, le Roi, le Seigneur de l’univers ! Mais l’un des anges flamboyants vola vers lui. Avec des pincettes il tenait une braise qu’il avait prise sur l’autel. Il en toucha sa bouche et lui dit: Ceci a touché tes lèvres, ton indignité est supprimée, ton péché est effacé (Es 6/4-6).

Savez-vous que l’autel est une image de Christ ! C’est par Lui que chacun peut accéder à Dieu et c’est par Lui qu’Esaïe, de son vivant, connut le pardon de ses péchés.

Devant Dieu, l’homme ne peut que s’affliger comme Esaïe, tant la pureté et la sainteté du Sauveur sont parfaites.

Mais le Seigneur pardonne et relève. Ensuite Il agit, guérit, restaure et Se montre afin de vous conduire vers l’éternité.

Vous avez été enfant, et quand, petit, dans votre candeur, vous faisiez confiance ’’aux grands’’, pourquoi ne feriez-vous pas confiance à ce Dieu infini qui vous parle de votre éternité ?

Ouvrez la Bible, validez ce que le Seigneur vous dit et...

Voyez-Le à l’œuvre... Christ mérite largement votre confiance !


 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com