Retour vers Les archives
Dimanche 21 décembre 2014
a b
 

Pour les enfants, comme pour beaucoup, Noël signifie recevoir des cadeaux, on peut considérer ça comme assez ‘‘marketing’’, mais ces attentions sont agréables.
Dieu aussi fait des cadeaux et comme nous, Moïse aurait aimé aussi en recevoir un merveilleux, entrer dans le pays de la promesse ; il ne le reçut pas, pourtant... bien qu’il ne le comprenne pas immédiatement, ce que vécut Moïse était meilleur.

En ce temps-là, Moïse implora la miséricorde de l’Eternel, en disant : Seigneur Eternel, tu as commencé à montrer à ton serviteur ta grandeur et ta main puissante ; car quel dieu y a-t-il, au ciel et sur la terre, qui puisse imiter tes œuvres et tes hauts faits ? Laisse-moi passer, je te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l’autre côté du Jourdain, ces belles montagnes et le Liban.
Mais l’Eternel s’irrita contre lui, à cause du peuple, et il ne l’écouta point. L’Eternel lui dit : C’est assez, ne me parle plus de cette affaire. Monte au sommet du Pisga, porte tes regards à l’occident, au nord, au midi et à l’orient, et contemple de tes yeux ; car tu ne passeras pas ce Jourdain (Deut 3/23-27)… Moïse, serviteur de l’Eternel, mourut là, dans le pays de Moab, selon l’ordre de l’Eternel. Et l’Eternel l’enterra dans la vallée, au pays de Moab… (Deut 34/5-6).

En effet, comme un met alléchant qu’on ne pourrait goûter, Moïse, après tant de miracles et de choses grandioses vécues avec notre Créateur, n’est pas rentré dans le pays que Dieu avait promis depuis Abraham.

Josué a succédé à Moïse et c’est lui qui a livré toutes les batailles et géré toutes les désobéissances du peuple. Josué a dû combattre sur tous les fronts, à l’extérieur avec les ennemis, mais aussi à l’intérieur du peuple où la nature humaine empêchait Dieu d’agir et de bénir. Auparavant, Moïse, lui, avait été pris personnellement en charge par Dieu.

Moïse voulait ce cadeau d’entrer dans la promesse, mais s’il savait que ce ne serait pas simple, à la fin de sa vie, Dieu lui avait révélé qu’Israël désobéirait et que ce serait difficile, très difficile. Dans ces circonstances, il devenait évident que ce n’était plus un pays où règnerai la paix. En effet, Josué son successeur y trouva bien des combats quand Moïse, malgré son incompréhension momentanée, compris que Dieu lui voulait du bien en le prenant dans son repos, dans son paradis.

Oui, le Seigneur veut toujours ce qu’il y a de meilleur pour nous, même si parfois on ne comprend pas ses plans.

Aujourd’hui, en cette période de Noël c’est la célébration de ce cadeau merveilleux qu’a été la venue de Christ qui est célébré.
Pour nous faire comprendre la malédiction et la bénédiction, Dieu s’est servi d’Israël pour illustrer matériellement ce qu’il nous est donné de vivre spirituellement.

Notre Dieu est au ciel et il aimerait que chacun entre dans son pays. Physiquement, nous ne le pouvons pas encore, mais par la foi, le Seigneur peut faire de vous un citoyen des cieux et vous faire entrer dans son repos.
Non, ce n’était pas un simple pays que Dieu, dans sa perfection, destinait aux hommes, mais une éternité où il peut bénir chacun.

En venant pour mourir sur la croix, Jésus nous a ouvert les cieux. Oui, nous avons immédiatement en lui le pardon des péchés et l’entrée dans son repos, cela, malgré les combats contre notre péché.

Par la foi ce cadeau peut être pour vous.

A leur entrée dans le pays, Dieu a dû ouvrir les eaux du Jourdain pour que chacun passe. Pour votre entrée dans la foi, Dieu doit aussi vous montrer combien votre vie doit passer à travers les eaux, combien elle n’est pas conforme à ses exigences.
En Christ, il vous a mis en sécurité, et il veut agir pour vous faire aller vers ce qu’il y a de meilleur pour vous. Et lorsque ce pays d’Israël est qualifié de bon pays où coulent le lait et le miel, ce n’est rien comparé au paradis.

Ainsi, même si Moïse a paru déçu, en réalité, le Seigneur n’a voulu que son bonheur. Christ veut aussi vous bénir, il l’a fait en s‘offrant à la croix. A vous de recevoir son cadeau… sa paix, sa joie, son repos et… l’éternité.

Au-delà du ‘‘marketing’’, c’est d’abord cela Noël… !

 

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com