Retour vers Les archives
a b
 


Il est des moments dans la vie où sous la pression, on est tenté de faire fi de ses principes. Quel que soit le domaine, professionnel, sentimental, familial,… ce qui pèse sur les épaules peut représenter un choix tellement lourd, qu’on peut se retrouver face à des choix totalement contraires à ce que nous sommes que..., on est mal à l’aise. Surtout parce qu’on sait aussi que cette porte ouverte aura des conséquences.
C’était leur vie que mettaient en jeu ces 3 jeunes gens lorsqu’ils refusèrent de se soumettre à l’adoration du roi de leur pays. Quand il l’apprit, le roi les convoqua et chercha à les contraindre, leur réponse fut claire : Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente…, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux… Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, Méschac et Abed-Nego… Puis il commanda… de les jeter dans la fournaise ardente. Ces hommes furent liés… et jetés au milieu de la fournaise ardente… Et ces trois hommes… tombèrent liés au milieu de la fournaise ardente. Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers : N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent au roi : Certainement, ô roi ! Il reprit et dit : Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal ; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils des dieux. Ensuite Nebucadnetsar s’approcha…, et prenant la parole, il dit : Schadrac, Méschac et Abed-Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez !... Ils virent que le feu n’avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que leurs cheveux n’avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n’étaient point endommagés, et que l’odeur du feu ne les avait pas atteints (cp. Da 3/17-27).
Oui, ces hommes sont restés fidèles à leur principe et ils ont été sortis vainqueur de cette situation qui paraissait pourtant bien compromise.

Les principes de vie que chacun s’est établi ne sont pas forcément à proscrire. Ils dépendent de règles et de fonctionnement personnels et, jusqu’à ce jour, ils ont contribué à faire ce que vous êtes. On peut être plus ou moins satisfait du résultat, mais chacun à chercher à être le meilleur possible en essayant au mieux de faire du bien autour de lui.
Je peux avancer ces choses, car je n’ai pas encore croisé de personne cherchant à être mauvaise et à faire sciemment du mal.

S’ils disparaissent, ces principes qui vous ont construits, remettent en cause tout le fonctionnement personnel. Là, bien et mal se trouveraient mêlés et, comme tout serait remis en question, le résultat devient destructeur.
Mais l’homme peut changer car remettre en question ses propres principes, est souhaitable dans le seul cas où ce qui est présenté est meilleur. Dans tout autre cas, même si ça peut aider temporairement, ce qu’il en adviendra par la suite sera pire.

Schadrac, Méschac et Abed-Nego avaient un principe constructeur fondamental : servir Dieu, et Dieu les a délivrés pour les élever aux yeux de tous.
Nous ne savons quelles sont vos règles de vies, ce que vous faîtes ou ne faîtes pas, mais nous pouvons vous dire qu’une chose est certaine, aucun principe, aussi bienveillant soit-il, ne vaut la primauté de Dieu dans une vie. Il n’y a pas en ces propos une quelconque tradition religieuse du type faîtes ceci ou ne faîtes pas cela, c’est juste : mettre Dieu à la première place.

Créateur, Il sait que ce qu’Il dit est bon pour nous. Tout-Puissant, comme avec ces 3 hommes, Il peut agir en toute circonstance pour garder, exaucer et bénir les Siens. Oui, Jésus s’est fait homme et s’est offert sur la croix pour permettre à chacun de vivre Sa grâce, Son amour et Sa protection.

Ces 3 hommes ont été sortis d’une situation très difficile. Christ, Dieu le Fils était Celui qui les côtoyait dans le feu. C’est étonnant, sûrement… !
Mais Jésus l’a annoncé : personne ne les ravira de Ma main (Jn 10/28), et Il tient parole.

Nous ne connaissons ni vos principes, ni vos circonstances, ni les pressions que vous vivez, mais nous pouvons vous dire : remettez-vous en à Jésus. Ses préceptes sont les meilleurs, Son amour et Sa puissance des garants infaillibles.

Prenez une Bible, comparez, venez et voyez combien Dieu est grand pour prendre soin de vous.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com