Retour vers Les archives
Dimanche 23 décembre 2012
a b
 


Noël est là, réunion de famille, chocolats, bons repas,… et ce bon gros bonhomme tout rouge qui est censé apporter des cadeaux qu’on aura payés. Oui, tout est mis en place pour passer de bons moments, mais…
Restent tristes ceux à qui il manque un être cher.
Ne se réjouissent pas ou mal, les frustrés qui ne parviennent pas à offrir ce qu’ils auraient aimé ou ceux qui sont allés trop loin dans leur générosité et le paieront l’année prochaine.
Sont amers ceux qui vivent mal la trop grande abondance marketing de ces fêtes.
Demeurent insensibles ceux qui ne croient pas en la venue, il y a plus de 2000 ans, de Dieu fait homme.
Sans parler de la joie feinte de beaucoup et de …
Ainsi, la joie qui doit être liée à l’anniversaire de la naissance de Jésus-Christ, est en réalité absente dans de nombreux cœurs.

Sans forcément tenir au 25 Décembre, Dieu est heureux qu’un jour soit choisi pour commémorer l’anniversaire de la naissance du Sauveur du monde (1Jn 4/14), mais ce qu’Il aimerait par-dessus tout, nous en sommes certains, c’est que tous, quelles que soient ses circonstances, puisse recevoir Sa paix et Sa joie.
Les deux vont ensemble. En effet, on ne peut être joyeux, si, quelque part, au fond de notre cœur ou de notre esprit il n’y a pas de sérénité.

Et, malgré les épreuves, Dieu désire voir Ses créatures vivre pleinement. C’est pourquoi le Seigneur a promis que tous ceux qui se confient en Christ se réjouiront, Ils auront de l’allégresse à toujours, et Il les protégera ; Dieu sera un sujet de joie pour ceux qui aiment Son nom et malgré la misère et les angoisses des âmes, chacun pourra recevoir joie et allégresse (cp. Ps 5/12 & 31/8))

C’est pourquoi, le plus beau cadeau de cette fête il n’y a que Dieu qui peut le faire : protéger les Siens en toutes circonstances et leur donner l’assurance de mener les choses jusqu’au bout.

Mais Dieu ne vous imposera rien. Pour que vous viviez cela, c’est vous qui devez inviter Jésus-Christ. Il n’est jamais loin, d’ailleurs Jésus se tient à la porte, et Il frappe. Si vous entendez Sa voix et ouvrez la porte, Il entrera chez vous, Il soupera avec vous, et vous avec votre Dieu (cp. Ap 3/20).

Ouvrir la porte, c’est réaliser : la réalité de notre péché, notre iniquité et la vanité de la vie. Au-delà de l’invitation, c’est désirer vivre autre chose, changer de vie, bref, se repentir.

Repentez-vous et recevez Sa vie. Car c’est ça le vrai Noël.
Une fête où Jésus préside et où chacun peut s’épanouir sous le regard et l’autorité protectrice de Dieu. Et ces choses, le Seigneur désire que vous les viviez tous les jours.

Plus qu’un simple 25 Décembre, c’est tous les jours que Dieu veut vous bénir.

Plus que quelques présents, dès aujourd’hui, Dieu veut vous offrir le paradis, et Son cadeau est éternel.

En retour, remettez-Lui votre vie, car Il veut la conduire vers ce qu’il y a de meilleur, votre bonheur.
Oui, parce qu’Il est votre Créateur, parce qu’Il vous connaît parfaitement, et qu’Il est Dieu, Jésus est capable d’accomplir chez vous chacune de Ses promesses.
Si vous aspirez à cela, approchez-vous de Dieu, et Il s’approchera de vous (Ja 4/8) et agira.

 

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com