Retour vers Les archives
 
 
 


Nous avons des moyens de plus en plus rapides pour nous déplacer, communiquer, nous informer, apprendre, mais avec tout ce temps gagné, nous devrions donc logiquement vivre plus calmement que les générations qui nous ont précédés. Or, au contraire, l’homme n’a jamais été aussi pressé et stressé : faire toujours plus en un minimum de temps.

Dans les années cinquante, au temps où l’on trouvait encore des chevaux dans les petites exploitations, le paysan partait labourer pour la journée et vivait souvent à l'heure du soleil. Aujourd'hui, ses successeurs font avec leur tracteur surpuissant en une à deux heures le travail d'une journée de cheval...
On sait bien que les rendements ont fortement augmenté, mais à quel prix ?

Même dans notre vie privée nous sommes devenus « hyper-productifs ». Produire plus, délocaliser, on s’en plaint, mais l'homme moderne ne délocalise-t-il pas aussi son week-end ou ses vacances ?
Ski, mer, étranger, tout se passe comme si le monde devenait de plus en plus petit. On a et on veut tout, tout de suite.

Ces progrès ouvrent des perspectives magnifiques. Mais à force de vivre à cent à l'heure, n’a-t-on pas du mal à réfléchir et à prendre du recul ?
De plus, cette course ne laisse-t-elle au bord de la route de plus en plus de malheureux qui n'arrivent plus à suivre, sans parler de ceux que le stress et le surmenage poussent à bout ?

Quand le Christ disait : cherchez et vous trouverez (Mt 7/7), rempli de sagesse l’apôtre Paul écrivait : Priez sans cesse (1Thess 5/17). Consacrer du temps à Dieu, au seul vrai Dieu, Lui permet de vous révéler ce qui va comme ce qui ne va pas et de faire le point.

Où courez-vous ?
A cette question, quelqu’un a répondu : « Si vous voulez être malheureux, regardez en vous-même; si vous désirez être distrait, regardez autour de vous; mais si vous voulez connaître la paix, regardez en haut ».
Quand on veut se convaincre que tout durera, nous savons pertinemment que ce que vivons et faisons est éphémère. Par quel tour de passe-passe refusons-nous alors de regarder vers ce qui est durable, en haut vers Dieu ?

Parce qu’il voyait la main de Dieu posée sur la vie de David, le roi Saül lui donna sa fille Mical en mariage, afin qu’elle soit un piège pour lui et qu’il tombe entre les mains des ennemis (1Sa 18/21). Cette histoire vécue par le roi David, est à l’image de ce qui se passe sous nos yeux et dont nous sommes les victimes.
Ne pouvant nous atteindre directement, le prince de ce monde nous occupe et détourne notre attention de ce qui est réellement important. Mobiliser les pensées empêche ainsi chacun de se poser les questions justes et de vivre selon des valeurs vraies.

Vivre dans la sainteté, le respect, l’amour, la joie et la paix est le désir de Dieu pour chacun et pour vous. Oui, Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1Tim 2/4).
Pourquoi alors ne l’avez-vous pas trouvé ?
...Prenez du temps... !
Même si vous ne le connaissez pas, par amour, Christ a déjà tout accompli pour vous ouvrir l’accès au paradis. Et quiconque (même vous) sollicitera le secours de Dieu par des prières au nom du Seigneur Jésus sera sauvé (cp. Ro 10/13).
Ensuite, vous pourrez affirmer comme ce chrétien que ’’... Mon salut n'est ni une impression ni un sentiment, pas plus qu'il n'est le fruit de mes efforts ou de mes résolutions. Dieu est intervenu...’’

Votre vie est lancée, dans votre course, considérez le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ (Phil 3/14).



 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com