Retour vers Les archives
a b
 


On peut toujours invoquer des choses à propos de la foi ou de son manque. Mais, quand on considère la création et sa perfection et lorsqu’on connaît l’amour et l'application que Dieu met à se révéler à ceux qui Le cherchent ; ces arguments sont difficilement défendables.
Néanmoins, s’approcher de Dieu est un combat. Certes le Seigneur manifeste sa grâce, mais le prince de ce monde n’aime pas voir une âme lui échapper.
C’est ce qui est illustré quand Israël est sorti d’Egypte. Les motivations de Pharaon, sont celles d’un farouche adversaire.

Après les 10 plaies, Pharaon, image du diable, finit par laisser partir le peuple de Dieu. Cependant, en apprenant le départ des juifs, il change d’avis et dit : Qu’avons-nous fait, en laissant aller Israël, dont nous n’aurons plus les services ? Et Pharaon attela son char, et il prit son peuple avec lui. (Ex 14/5-6)

Ainsi, les motivations du roi d’Egypte ne sont plus liées à un quelconque sentiment de vengeance, que l’on pourrait éventuellement comprendre, mais simplement au désir de garder Israël comme esclave. En bref, le diable n’a que faire des malheurs des uns ou des autres sont seul souci est d’asservir et de perdre.

D’un autre côté, celui qui cherche à s’approcher de Dieu, ici symboliser par le peuple d’Israël, manque souvent de constance. En effet, devant le danger et malgré l’Eternel qui allait devant eux,... dans une colonne de nuée pendant le jour et dans une colonne de feu pendant la nuit, mais qui ne se retirait point de devant eux (cp. Ex 13/22), ce peuple refusa cette pression en avançant qu’il aimerait mieux servir les Egyptiens que mourir au désert (Ex 14/12).

Il est évident que les apparences n’étaient pas en faveur d’Israël, mais n’avaient-ils pas vu des choses extraordinaires de la part de Dieu au travers des 10 plaies et de l’accomplissement de leur riche libération ?
C’est vrai qu’avec quelques millénaires de recul et assis dans notre fauteuil, cela surprend de voir une telle incrédulité devant ce Dieu capable de manifester sa présence avec autant de force.
C’est un peu ce que nous dit aussi l’histoire du mauvais riche et de Lazare. Une fois en enfer, le mauvais riche demande une résurrection pour prévenir les vivants. La réponse fut claire : ils ne se laisseront pas persuader même si quelqu’un des morts ressuscitait (Luc 16/31).

Malgré toute cette incrédulité, Dieu a agit.
Israël a échappé à l’armée d’Egypte en passant au travers de la mer, nous aujourd’hui nous pouvons aussi entrer dans cette liberté au travers du sang et de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ.

Imaginer ce que Dieu peut faire est au-delà des possibilités humaines ! Israël se voyait perdu, mais le Seigneur ouvrit la mer et proclamait définitivement la libération en anéantissant les forces ennemies.

Nous ne savons quelle situation vous vivez, mais aujourd’hui c’est par Christ que tout est possible.
Reconnaissez avec nous que faire un passage dans une mer n’est rien en comparaison de la victoire sur la mort. Pourtant, c’est ce que Jésus a fait..., juste parce qu’Il nous aime.

C’est pourquoi, le Seigneur peut agir avec autorité dans votre situation, même très compliquée. Bien sûr les choses ne seront pas simples, et il faut s’attendre à des conséquences, mais l’expérience montre que le juste n’est jamais abandonné (cp. Ps 37/25).
Comment ?
En croyant simplement en Christ, en son oeuvre et en Lui faisant confiance.


 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com