Retour vers Les archives
Dimanche 24 février 2013
 
 
 


Surprise en flagrant délit d’adultère, en ce temps là, cette femme n’avait guère d’espoir : la condamnation et la mort l’attendaient. Elle ne pouvait ignorer la loi et même si elle le savait, un peu comme certains aujourd’hui, ‘‘elle n’a pu résister’’.

Etre victime de ses pulsions ou de ses sentiments, n’est jamais bon. ‘‘Ne pas pouvoir résister’’ ou, dit autrement : ‘‘être esclave de ses désirs’’, a toujours des conséquences néfastes.
Traînée sur la place publique et au-delà de la honte que ça engendre, dans son péché, cette femme a eu le privilège d’être emmener devant Dieu.

Jésus était présent dans le temple, de la même manière qu’Il est aujourd’hui présent en tout lieu, par son Esprit.
On ne sait pas ce qui se passait chez cette femme, ses pensées, sa crainte, son nœud à l’estomac,… ou, son indifférence. La Bible n’en parle pas et ne peut pas en parler car, qui peut présumer, sans risque d’erreur, de ce qui se joue dans un cœur, dans une tête ?
Ce qui est valable pour l’un, l’est-il pour vous… ? Or la Bible dit toujours ce qui est vrai.

Je me souviens de ce jeune qui ne réagissait à aucune réprimande. Rien ne bougeait, alors son responsable devenait, dans les limites du raisonnable, de plus en plus sec dans ses propos et,… toujours rien. Jusqu’au moment où, sans que cela puisse être détecté, sans rien dire, le jeune est parti. Il a fallu un peu de temps, une explication et des excuses mutuelles pour qu’entre ces deux personnes, les choses rentrent dans l’ordre.
En fonction des caractères, du vécu, du contexte et du moment, on ne peut jamais savoir ce que ressent vraiment l’autre.

Et c’est ainsi, que cette femme s’est retrouvée devant Dieu. Christ, face à elle, a agit en trois temps : Il l’a soustraite aux hommes et à leur application partiale de la loi du Créateur ; Jésus est resté seul avec elle ; le Seigneur l’a pardonnée et l’a conseillée pour sa vie à venir.

Dans le temple, à Jérusalem, Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Et même, alors qu’Il se relevait, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a-t-il condamnée ? Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus, va, et ne pèche plus (cp. Jn 8/9-11).

Dieu agit toujours de la même manière. C’est individuellement, au cas par cas, que Christ pose Son regard sur votre vie et sur vos circonstances. Et même si votre vécu peut expliquer certaines choses, le péché est le même pour tous.
Oui, Jésus ne voyait plus que cette femme. De même, si vous approchez de Lui, Il ne verra que vous. C’est dans ce tête à tête que le Créateur souhaite vous parler, vous diriger et vous bénir.

Il est important de passer par ces moments.
Parce qu’Il est mort et ressuscité pour nos péchés, aujourd’hui c’est spirituellement qu’en Christ vous pouvez vous retrouver seul avec Dieu. Ce rendez-vous n’est pas à craindre.
Et si cette femme a pu être apeurée ‘‘à cause des hommes’’, elle a été libérée ‘‘à cause de Dieu’’. Et a pu dire : Voici, Dieu est ma délivrance, Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien ; Car l’Eternel, l’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges ; C’est lui qui m’a sauvé (Es 12/2).

Peu importe ce que vous avez fait, parce qu’Il est Dieu, et non pas un homme, parce qu’Il est le Saint…, Dieu ne viendra pas avec colère, Il n’agira pas selon Son ardente colère, selon votre péché (cp. Osée 11/9), mais c’est avec grâce, pardon et amour qu’Il sera devant vous.

Acceptez une entrevue avec votre Créateur. Prenez rendez-vous…, Il est prêt à vous recevoir.


 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com