Retour vers Les archives
Dimanche 24 novembre 2013
 
 
   
 


A travers la Bible, Dieu nous rapporte des faits historiques et si, sans croire, certains s’attachent à sa lecture, il en demeure que certains passages sont présentés de manière étrange.
Entre autres, on pourrait citer ce moment où Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. Voyant qu’il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l’emboîture de la hanche ; et l’emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu’il luttait avec lui. Il dit : Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. Et Jacob répondit : Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni. Il lui dit : Quel est ton nom ? Et il répondit : Jacob. Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur (Ge 32/24-28).

Trois choses sont étranges dans ce combat, sa durée, le déboitement de la hanche et l’interpellation de Jacob boiteux pouvant même difficilement se tenir debout avec sa luxation ; sans parler de cet homme sorti de nulle part, sans motif se mettant à se battre avec Jacob.
Les choses s’éclaircissent lorsqu’on réalise que c’est Jésus Lui-même qui est venu lutter avec celui qui deviendra Israël.

En effet, dans sa forme ce combat n’est pas commun car un duel à l’arme blanche (ils avaient au moins des couteaux près d’eux à cette époque) signifierait qu’aucun des deux n’a fait d’erreur pendant des heures. Dans ce cas, pourquoi Dieu a-t-Il frappé Jacob sans qu’aucune blessure de cet ordre ne soit notée, donc avec autre chose que sont arme ?
Si cette lutte était à mains nues, les choses sont plus compréhensibles mais démettre une hanche est ‘‘spécial’’. Oui, pour sortir un humérus (os de la cuisse) de son articulation, la violence du coup a été extrême tant les muscles de la cuisse et les fessiers sont puissants, frapper aussi fort est forcément préparé, d’où la volonté manifeste de Dieu de ne pas engendrer d’autre blessure et de ne pas tuer Jacob.

Bien que réelle, cette lutte est spirituelle.
Avec une hanche démise, les douleurs sont terribles et on ne va pas loin. C’est pourquoi, déclarer Jacob vainqueur avec un tel handicap est très particulier.

Dans cet état, Jacob est sérieusement amoindri. Et s’il s’était déjà aperçu que son adversaire n’était pas un simple homme et que ce combat avait un autre enjeu que le pillage ou l’agression, il ne maîtrisait pas l’issue, c’est-à-dire sa victoire.
C’est habituel quand on ne connaît pas Dieu ou juste par ouïe dire. On sent qu’il y a autre chose, que tout va changer, mais il y a une forme d’appréhension. Mais, même handicapé face à un adversaire en pleine possession de ses moyens, Jacob a gagné.

Dieu aimerait que cette histoire soit aussi la vôtre, car tous ceux qui ont accepté Christ comme leur Sauveur ont aussi lutté avec Dieu. Certes, chacun dans son contexte, mais il a fallu pour tous, réaliser son impuissance face à la vie et aux circonstances. Ce n’est pas simple !...

Jacob était un manipulateur, il réfléchissait et il calculait pour arriver à ses fins. Mais au fil du temps et de ses expériences, il a bien vu que le ‘‘hasard’’ qui l’accompagnait était trop précis pour être seulement issue d’un concours de circonstances. Fort de sa connaissance, de sa réflexion et de son intelligence et malgré son désir de gérer les choses à sa manière, c’est dans cette lutte, face à la réalité, qu’il a demandé à Christ la bénédiction.

La réalité, c’est son péché. Celui de ne pas vouloir obéir au Dieu Créateur qui n’aspire qu’à guider chacun vers ce qu’il y a de meilleur.
Christ est venu lutter avec Jacob pour nous donner cette scène. Mais Jésus, fort de Son œuvre à la croix, est aujourd’hui encore prêt à se présenter chez vous pour vous bénir si vous le Lui demander.
Bien sûr, il n’est pas question de hanche ou autre infirmité, Jésus veut simplement que l’homme réalise sa faiblesse et son besoin de Dieu. C’est un combat. Aucun de ceux qui l’ont livré, comme Jacob, n’a été amer tant ce que Dieu fait est bon.

Comme pour Jacob, vos circonstances peuvent être dures, mais Christ est toujours capable d’agir et de vous surprendre si vous lui faites confiance.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact