Retour vers Les archives
a b
 


Un des plus grands chercheurs, à qui tout réussissait, a pu dire : « Aucune découverte, aucun progrès, aucune science ne comptent aussi longtemps qu’il existe quelque part un enfant malheureux » (A. Einstein).
Si cette phrase est touchante, c’est parce qu’elle est, pour moi au moins, compréhensible quand je vois l’innocence d’un enfant. Mais, chers lecteurs, j’avoue être confondu quand je réalise que Dieu, Lui, cherche à sortir tout homme du malheur.

Un jour, un homme s’est retrouvé à devoir s’occuper d’un jeune homme dur et antipathique. La conversation était quasi stérile, tant le jeune homme avançait sans cesse : « Moi je suis comme ça,… Je ne m’excuse jamais ! ». Plus mûr, l’homme a mis du temps à chercher à gagner sa confiance, jusqu’au moment où la conversation a basculé sur l’univers proche du jeune. Ce que vivait ce jeune était et avait été très dur, la seule manière qu’il avait trouvé pour se protéger du milieu dans lequel il évoluait était le refus total d’avouer une erreur, un manque ou une faille. Mettre chez lui, le doigt sur un point faible entraînait presque inéluctablement la bagarre. Mais là, au bout de ce temps, tout s’est brutalement détendu et quelque chose de vrai a pu être vécu. Ne nous faisons pas d’illusion, après son départ, ce jeune a repris sa carapace assez vite.
De telles personnes peuvent être terribles, mais, si à vue humaine, le comportement ne va pas, Jésus, Lui, les aime. Parce que si pour nous, il faut du temps pour voir s’ouvrir un cœur, notre Créateur en connaît chez chacun les moindres recoins

En son temps, les bien-pensants ont aussi reprochés à Christ, son intérêt pour les gens pas ‘‘comme il faut’’. Prostitués, collabos (avec les occupants romains), petites gens, buveurs, malades, aveugles…, tous ont vu l’amour de Dieu et vécu Son intervention miraculeuse.

Pourquoi eux… ?

Simplement parce que ce qu’ils vivaient était insupportable. Et ce sont eux qui reconnaissaient avoir besoin de médecins (Mt 9/12), les personnes plus aisées n’ont jamais été éloignées du Seigneur, Nicodème fut un bel exemple, mais fallait-il qu’il s’interroge sérieusement où qu’ils soient durement éprouvés, comme ce chef de synagogue, pour reconnaitre leur besoin de Dieu.

Pour vous aussi…, au XXIème siècle, le Christ s’est fait homme.

Ressuscité et Eternel, Jésus règne et continue Son œuvre. Et l’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en Celui que le Père a envoyé, Jésus-Christ (Jn 6/29), afin de recevoir Son pardon, Sa consolation, Sa paix, Sa joie et le privilège de voir le Seigneur répondre aux prières et intervenir avec force et autorité dans une vie afin de vous mener vers ce qui est bon.

Vivre avec Dieu, accepter la croix, c’est aussi bénéficier de Sa protection divine. La protection divine est quelque chose de surnaturel. D’ailleurs, à une époque où guerroyé était monnaie courante, plusieurs fois par an, tout le peuple juif quittait son habitation pour partir passer une semaine à Jérusalem. Ces moments étaient obligatoires et, compte tenu des moyens de transport de l’époque, c’était souvent pendant plus de 10 jours que des villes entières étaient vidées. Or, aucune invasion ou tentative n’eurent lieu pendant ces moments... Dieu veillait !

Le Dieu d’éternité ne ment point (Tit 1/2), …Christ bénit son peuple et le rend heureux (Ps 29/11).

Alors…, découverte, progrès ou science, tout cela ne se trouverait-il pas en Christ, le Dieu éternel dédaigné au profit de choses laissant tant d’âmes dans le malheur ?
Contrairement à la science, Jésus a fait du bonheur une promesse,… et si vous l’expérimentiez ?

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com