Retour vers Les archives
 

 
   
 


Même en faisant attention aux sites sur lesquels je peux surfer, je me retrouve de temps en temps avec des mails me proposant de connaître l’avenir. Inutile de vous dire qu’enfant de Dieu, il n’y a aucun besoin dans ce sens, en effet, la bonté et l’amour du Seigneur pour ses enfants donne suffisamment de confiance en les projets que Christ a formés sur nous…, projets de paix et non de malheur, afin de nous donner un avenir et de l’espérance (cp. Jé 29/11)
Malheureusement face aux difficultés de ce monde, on se rend compte que, ne connaissant pas leur Créateur, beaucoup craignent l’avenir, avec une espérance qui se limite à la confiance qu’ils ont en leurs propres forces voire à la chance. Les voyants de toute sorte le savent et en profitent. Oui, on est dans un business mêlant finance et pouvoir

Dieu n’aime pas la voyance, car non seulement Il a commandé qu’il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert… (Mt 10/26) mais aussi parce que dans ce cas, et entre autres, l’individu place sa confiance dans le voyant qui est investi dès lors d’une supériorité sur son client et exerce donc sur lui une forme de domination. Et quand l’homme domine sur l’homme… ! ! ! !
Or Dieu veut des hommes égaux entre eux, et si les compétences sont différentes elles demeurent complémentaires au même titre que les divers organes du corps humain (cf. 1Cor 12/14-27).

Parce que Dieu sait tout ça, la Bible parle d’un homme qui craignait l’avenir et qui voulut le connaître. En replaçant les choses dans leur contexte, on peut voir que cet homme s’adressa premièrement à Dieu. Or le Seigneur n’est à la disposition de personne, d’autant plus quand, comme lui, on ne s’adresse à son Créateur que par intérêt. Dieu peut répondre afin de révéler Sa bonté, mais lorsque comme pour ce roi, c’est presque devenu une habitude… Ainsi l’Eternel ne répondit rien, ce monarque chercha alors à savoir autrement.
Et à l’image de beaucoup dans ce cas, Saül avait son idée et voulait le conseil d’un seul : Samuel, homme de Dieu décédé quelques temps plus tôt.
Comme vous pouvez le comprendre, le roi avait refusé toute sa vie une relation personnelle avec le Seigneur et utilisait la bonté et la consécration de Samuel pour parvenir à ses fins auprès du Dieu vivant. Le Seigneur écoutait Samuel, mais face à cette foi mal placée et uniquement humaine de ce souverain, le prophète finit même par refuser de le voir.
En effet, il ne faut jamais oublier que comme un Père Dieu a des enfants dont Il prend personnellement soin. Mais, Il n’a ni petits-enfants, ni neveu, ni autre.

Le résultat fut que Saül finit par se retrouver face à une voyante qui invoquait les morts. Samuel décédé fut appelé et s’il y a du surnaturel dans ces choses, c’est surtout beaucoup de tromperie. La vision et les informations données dans ce contexte révèlent une grande manipulation. En effet, les détails :

  • Pour reconnaître Samuel révèlent que dans des informations telles que dieu et vieillard vêtu d’un manteau ; chacun, comme Saül, peut y voit qui il veut (cf. 1Sa 28/13-14) et conclure à l’arrivée du prophète espéré
  • Sur la fin de Saül dans la mort avec Samuel, ne correspond pas à la réalité. En effet, dans le séjour des morts il y avait une séparation par un grand abîme entre les hommes de Dieu et les autres (Luc 16/23-26). Depuis Christ, le paradis est pour les premiers et le séjour des morts pour les seconds en attendant le jugement.

Néanmoins, au milieu de toutes ces inepties, il peut y avoir quelque chose de vrai et, Saül mourut.
Discerner le vrai du faux n’est jamais simple, de plus le surnaturel et l‘espoir de jours meilleurs rendent aisés ce type de pratiques qui sont suffisamment vagues pour laisser à chacun le loisir d’y placer ses attentes.
Contrairement à Saül, David, son successeur sur le trône d’Israël, a entièrement consacré sa vie à Dieu. L’Eternel était son Dieu et David était Son enfant. Lui, David, a été béni tout au long de sa vie.
Comme pour nous tous, son existence n’a pas été simple et s’il a pu parfois douter, Dieu l’a toujours dirigé et gardé. Cette vie gardée, c’est dans le Fils de Dieu que nous pouvons l’avoir en étant gratuitement justifiés par Sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ (Ro 3/24).

En fait, connaître l’avenir rassure-t-il ?
L’angoisse qui a saisi Saül après l’annonce de sa mort prochaine n’a rien en commun avec l’assurance qu’a manifesté David tout au long de sa vie.
Et c’est ce que le Créateur veut pour vous quand Il dit à chacun : vous avez été appelé à la liberté…, ne vous mettez pas sous un joug étranger (Ga 5/13 & 2Cor 6/14).

Vos circonstances vous mettent dans la crainte, Christ est au ciel, Il fait tout ce qu’Il veut (Ps 115/3) et Il est capable d’en venir à bout.
Vous dire de ne pas vous inquiéter ne serait pas raisonnable, mais vous conseiller de demander au Seigneur Son intervention et Sa manifestation dans votre vie est ce qu’il y a de plus sage.

Pourquoi tergiverser, quand Dieu vous vous offre personnellement ce qu’il y a de plus sûr.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact