Retour vers Les archives
Dimanche 30 octobre 2011
a b
 


C’est ce qu’a vécu Juda, celui qui est souvent présenté comme le traître le plus célèbre de tous les temps.
Il est certain que Juda était voleur, et que, tenant la bourse, de Jésus et des siens, il prenait ce qu’on y mettait (Jn 12/6). Son amour de l’argent était tel que lorsque le Christ approuva l’offrande de parfum de Marie, il était hors de lui.
Oui, voir ainsi quasiment l’équivalent d’une année de salaire d’un ouvrier, soit, aujourd’hui un peu moins de 13 000 € être répandus de la sorte, c’était trop… Et là, Juda comprit qu’il ne serait jamais le ’’ministre des finances’’ d’un roi comme les autres.
Déçu, il alla vers les principaux sacrificateurs, et dit : Que voulez-vous me donner, et je vous livrerai Jésus ? Et ils lui payèrent trente pièces d’argent (Mt 26/14-15).
Même s’il avait vu beaucoup de miracles, de délivrances et qu’il ait connu l’amour de Christ, Juda l’Iscariot voulait que son attente soit premièrement comblée pour, ensuite suivre le Seigneur.

Parce qu’on cherche souvent Dieu à cause de situations désespérées, beaucoup dans ces circonstances réagissent comme Juda en disant en quelque sorte à Dieu : « Règle ma situation, ensuite, je croirai ! »
Même si dans ces moments on perd un peu de lucidité, est-il convenable de dire au Maître de toute chose : « Fais ce que je veux, après je ferai ce que, Toi, tu veux ! »
Outre quelques inconséquents, quand personne ne se permettrait ce type de réplique face aux grands de ce monde, que penser quand certains parlent à Dieu ainsi ? N’est-Il pas plus grand et plus digne de respect ?

Dieu, nous dit de choisir. Choisir entre la vie et le bonheur, et, la mort et le malheur (cp. De 30/19). En Christ, il n’y a pas oui et non, mais en Lui, il n’y a que oui pour ce qui concerne les promesses de Dieu,… (cp. 2Cor 1/18-20). Et ce qu’Il dit est acquis.

Aujourd’hui, en Christ, tout est devant vous. Car le Fils de Dieu est venu offrir sa vie pour faire entrer tous ceux qui se confient en Lui, dans cette vie nouvelle où Dieu règne et offre aux siens le bonheur.

Quand Juda l’Iscariot adorait l’argent, certains adorent des statues, et d’autres des idoles comme : l’argent, les technologies, le pouvoir, le sexe, la séduction, le sport, comme toute autre passion qui vous dessaisie de votre temps et de votre libre arbitre.

Dans ce qu’il a vécu, Juda a regretté son geste et s’est suicidé. C’est vrai qu’il a vendu Dieu pour assouvir sa soif.
Mais aujourd’hui, combien de couples, de familles et d’enfants sont sacrifiés sur l’autel des passions ?
Combien de conflits et de rancœurs façonnent et détruisent des vies entières ?

Et Dieu…
Quand votre Créateur aime le pardon, l’amour, la paix, la patience, la bonté, la douceur et qu’on Lui propose débauche, dispute, division, idolâtrie, impureté,…, cela ne ressemble-t-il pas à ce qu’a fait Juda : choisir de vendre ce que Dieu propose en échange de l’assouvissement de ses passions ?

Ces mots sont forts. Ils le sont d’autant plus que ce que le Seigneur vous dit est contraire aux valeurs que ce monde véhicule.

Vous êtes précieux aux yeux de Dieu. Non seulement vous, mais aussi votre famille et les vôtres.
Alors, avant d’arriver dans des zones de non retour, avant qu’une goutte de trop fasse déborder le vase, arrêtez-vous !
Considérez les promesses de Dieu et choisissez !
Juda est mort, mais Jésus est vivant.
Il règne et Il veut vous accorder Sa vie, une vie nouvelle.

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com