Retour vers Les archives
a b
 


Un regard à droite, un à gauche… pas de papa en vue…, pas de maman non plus… et … l’enfant en profite pour se jeter sur le succulent gâteau au chocolat de maman. Un petit bout…, un second… et… le dernier, puis… un peu plus. Bref, sans y faire vraiment attention, la moitié du gâteau y passe ; là, il faut s’arrêter !
Mais lorsque maman s’en aperçoit… Elle appelle son rejeton et il ne lui faut pas beaucoup de temps pour démasquer le coupable.

Une mère connaît son fils. Mais l’enfant agit comme si ses parents ne le sauraient jamais. Il sait que ça va se savoir, pourtant il y a chez l’enfant, comme chez l’adulte d’ailleurs un quelque chose qui donne un espoir.

Oui, c’est fou. Même avec un ‘‘Quotient Intellectuel’’ exceptionnel, l’homme arrive régulièrement à avoir cet espoir qui défie toute logique.

La naïveté de l’enfant, sa spontanéité peuvent expliquer beaucoup de choses, mais on trouve aussi ces comportements chez l’adulte. D’ailleurs, jeune ou âgé, notre Créateur ne se présente-t-il pas comme un Père ?

Dieu sait que nous avons cette aptitude pas très flatteuse. En effet, lorsque Jonas, un prophète, décide de désobéir à Dieu et de s’éloigner le plus loin possible, avait-il oublié que le Père sait tout.
Oui, 700 ans plus tôt David écrivait : la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Eternel ! tu la connais entièrement… Où irais-je loin de ton Esprit, et où fuirais-je loin de ta face ? Si je monte aux cieux, tu y es ; si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira (Ps 139/4…10).

Ce n’était pas bien ce qu’il a fait, mais Dieu l’aime, comme il nous aime tous. Et il a repris Jonas, il l’a mis face à ses responsabilités, face à ses choix et à leur conséquence qui est la mort. Jonas s’est ressaisi et a accompli la mission que le Seigneur lui a confiée.

Dieu est un grand pédagogue.

Il nous laisse libre d’apprendre. Si vous ne voulez pas, il vous laisse ; mais si vous voulez le suivre, il vous mènera là où vous n’auriez jamais espéré aller.

Quand les parents reprennent leur enfant désobéissant, c’est pour son bien, pour l’éduquer et lui apprendre non seulement à ne pas être trop gourmand parce que ça peut rendre malade, mais aussi à partager et à y prendre du plaisir. Bref, c’est par amour que les parents éduquent leurs enfants.

Notre Créateur agit de cette manière immuable. Il nous aime et, bien que ses enfants, il veut faire de nous des adultes bons, autonomes et épanouis.

Jésus s’est offert à la croix pour nous pardonner.
Oui, comme cet enfant, comme ce Jonas, nous avons tous de ces choses plus ou moins graves, que Dieu a besoin de nous pardonner pour nous accepter dans sa sainteté.

Si l’enfant est naïf, Jonas, adulte, a eu peur de la mort que représentait son passage dans le poisson. Il a fait son choix.

Vous aussi, vous devez prendre vos décisions et vos responsabilités. Plus qu’une mère, Christ veut prendre soin de vous, à une condition : que vous le vouliez !

Faîtes votre choix ! Jésus aimerait vous conduire… !

 
 

 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact



partenaires venezamoi.com
 
 
partenaires venezamoi.com