Retour vers Les archives
Dimanche 16 septembre 2018
 

 

Une famille venait d’accueillir un jeune migrant de 16 ou 17 ans. Ils en prenaient soin, et avec leur trentaine d’années, ce couple était bien installé dans la vie et vivait à la campagne. Au bout d’un certain temps, appréciant largement l’accueil de cette famille, le jeune africain confia à la dame : « Tu vois, quand je travaillerai et que j’aurai de l’argent, je t’aiderai à habiter en ville ! ».
Parce que cela venait du plus profond du cœur, cette remarque a fait sourire. En effet, pour ce jeune, les pauvres vivaient à la campagne et les riches à la ville. C’était ce qu’il avait vécu dans son pays.

Aux temps bibliques, c’était aussi le cas.
Un jour, un roi qui fit des noces pour son fils. Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant : Dites aux conviés : Voici, j’ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ; et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.
Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : Les noces sont prêtes ; mais les conviés n’en étaient pas dignes. Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez (Mt 22/2-9).

En lisant ce passage de la Bible, nous pouvons voir que, quelque part, la ville est opposée à la campagne. Ceux qui se sentaient protégés, car vivant ensemble, et donc dans une certaine solidarité, ont refusé l’invitation du roi.
Les conséquences furent terribles puisqu’en faisant affront au souverain, ils périrent et leur ville fut détruite.
Par contre ceux qui étaient dans les chemins et les carrefours ont acceptés l’invitation du roi.

D’où êtes-vous, de la ville ou de la campagne ?

Bien sûr, cette parabole représente ceux qui acceptent et ceux qui n’acceptent pas l’invitation de Christ. Dieu est ce roi et, un jour il y aura un jugement. Personne n’y échappera.

Chacun est libre !
Si vous pensez avoir mieux à faire ou pas assez de temps, c’est un choix !
Si vous pensez que ce serait bien d’y aller, peut-être même en vous disant : « Au moins pour voir » c’est une autre démarche.

Oui, Dieu est un roi qui aime les siens. C’est fort de cette réalité qu’Il a envoyé Son Fils unique pour qu’Il aille jusqu’à la mort de la croix pour notre pardon et nous offrir la possibilité d’être présent lors de Son invitation à entrer au paradis.

Encore aujourd’hui, Dieu veut vous inviter à Le connaître et à demeurer en Sa présence.
Ne méprisez pas Son invitation.

Elle est gratuite. Et s’Il la fait, c’est d’une part parce qu’Il vous aime et d’autre part parce qu’Il désire prendre soin de vous et des vôtres.


 
 
Retour vers Les archives
 
 
Eglise Evangélique de Pentecôte - 166 avenue Albert Einstein 34000 Montpellier
 
Accueil | Prédications vidéos | Archives Mini Message | Plan du site | Recommander ce site | Newsletter | Qui sommes-nous | Bible | Témoignages
Actualité | Activités | Chorale | Commande CD | Ecole du dimanche | Liens | Contact